Bienvenue

REFLEXIONS
Le site économique d’Estelle Brack

En mathématiques, la réflexion est une transformation du plan (du latin reflexion, action de tourner en arrière, de retourner). En informatique, la réflexion est la capacité d’un programme à s’auto-représenter. En physique, la réflexion est le brusque changement de direction d’une onde à l’interface de deux milieux (optique, accoustique).
En philosophie et en psychologie, la réflexion (du latin reflectere, réfléchir) est l’action de la pensée qui revient sur elle-même (introspection, pensée, observation).

Je suis banquière et économiste, spécialiste des questions bancaires et financières dans les pays développés et dans les pays en développement. Je développe une activité d’expertise sur les questions des paiements et de la digitalisation de la distribution des services bancaires. En parallèle des régions Europe et Etats-Unis qui ont constitué le cœur de mon travail au sein de la Fédération bancaire française entre 2005 et 2013, je m’intéresse également aux pays arabes et africains, et suis très attachée à la promotion des femmes dans l’économie ainsi qu’à l’éducation financière.

Vous trouverez sur ce site mes principaux écrits et interventions et serai ravie d’échanger avec vous sur ces sujets… et bien d’autres, notamment dans le cadre de l’initiative Bee.

Avec 16 années d’expérience pragmatique dans le domaine des moyens de paiements au sein du Groupe Banque Populaire puis de BPCE,
combinées à 20 années d’analyse des évolutions des systèmes bancaires et financiers à l’échelle mondiale en tant qu’économiste,
l’objet de cette initiative est de mettre à profit cette expérience, à la fois opérationnelle et stratégique, au service des mutations en cours des banques et services financiers en Afrique. Auteur de deux ouvrages sur les régions Afrique et MENA, j’ai une connaissance fine des problématiques bancaires et financières de la région.
Pourquoi « Bee »? Parce que, telle l’abeille, l’objectif est de partager les bonnes pratiques éprouvées et permettre leur fructification.
Cette expertise peut être envisagée sour plusieurs formes et différents axes:
– une contribution à des réflexions stratégiques en amont de projets de régulation visant à promouvoir des services financiers, de paiement, au service de l’inclusion financière;
– une étude stratégique au service d’un établissement qui veut restructurer une filière paiements, ou introduire un nouveau service pour ses clients, et ainsi déterminer la meilleure voie pour ce faire;
– toute autre étude stratégique ou gestion de projet, du pré-cadrage à la livraison.

A bientôt!

201307_photo ID

Biographie
Eléments de bibliographie

NEWS


* J’ai participé au panel « Quel modèle pour la banque de demain«  dans le cadre d’Aitex – Africa, à Casablanca le 22 septembre. S’il est difficile de définir ce que sera la banque de demain, elle sera indéniablement le fruit d’une adaptation à la révolution à la fois technologique, RH, organisationnelle en cours et largement promue par internet et tous ses impacts.

***

* Présentation itw de mon livre sur le système bancaire africain pour L’Harmattan.

***

* J’ai participé au dialogue Europe – pays arabes au George V le 20 septembre, organisé par l’Union des banques arabes, occasion d’évoquer les évolutions dans les relations de correspondent banking pour les banques arabes : au delà du Brexit, et si les évolutions technologiques (Blockchain, nouveaux modèles de transferts de fonds, automatisation front to back, etc.) permettaient aux banques arabes de contrecarrer les effets négatifs pour elles de la réduction du réseau de CBK?

* Un article dans Revue Banque sur la place de la mobile money dans le système monétaire et financier ouest-africain. La mobile money, qui se développe actuellement rapidement en Afrique, correspond à de la monnaie électronique. Entre la monnaie fiduciaire et la monnaie scripturale, ce moyen de paiement émergent, émis par un système privatif, suscite des interrogations en matière d’encadrement réglementaire et d’impact sur la base monétaire.

***

* Le financement des PME a besoin de nouvelles solutions en Afrique, un article pour African Banker d’août 2016. La microfinance permet aux petites et moyennes entreprises de trouver des financements. Pourtant, la rencontre entre la demande et l’offre de crédit n’est pas toujours optimale.

Par ailleurs, le secteur bancaire dans la zone Uemoa poursuit sa restructuration autour de groupes panafricains forts. Pour autant, le concours bancaire au reste de l’économie, quoi qu’en progrès, reste insuffisant.
Par ici la suite.

***

* Les 13 et 14 juillet dernier s’est tenu le salon régional monétique du GIM-UEMOA à Dakar. Les débats ont été de très bon niveau et très instructifs sur la question de la monnaie mobile et des initiatives des différents acteurs, y compris les banques. J’ai participé à la table ronde sur l’éducation financière, qui a montré l’ampleur du besoin en la matière dans l’optique d’accompagner la population; et une question intéressante : pourquoi demander aux banques seules de financer ce type de programmes s’ils sont orientés inclusion financière… et donc concernent la population non bancarisée. Ma présentation est accessible ici.

***

* J’ai participé à la (déjà!) huitième édition de l’Africa Banking Forum, à Dakar. Echanges fructueux, en particulier sur la place de la monnaie mobile dans les stratégies de bancarisation, ainsi que la nécessité de réfléchir au-delà des paradigmes existants. Par ici pour la suite…

J’ai en outre eu le plaisir de découvrir la très dynamique librairie de L’Harmattan de Dakar, en pleine semaine sénégalaise du livre. Lundi, la cérémonie d’ouverture a reçu le philosophe Mamoussé Diagne dans une leçon inaugurale qui a attiré l’attention du public sur la portée de la culture.

***

* Du 17 au 20 mai, l’équipe du Programme d’éducation financière du Ministère de l’Education Nationale de Côte d’Ivoire était à Paris, pour une semaine de formation. La délégation a ainsi rencontré Finance & Pédagogie (photo), Entreprendre pour Apprendre, Les Clés de la Banque et La Finance pour Tous. L’occasion pour les ivoiriens de prouver que l’on peut beaucoup, même avec de (trop) petits moyens financiers. 13 000 personnes en Côte d’Ivoire ont été formées à ce jour.

***

* J’ai participé à l’ émission « 7 milliards de voisins » sur RFI mardi 4 mai. Ce fut l’occasion de constater à quel point la monnaie mobile a changé le quotidien des africains, leur faisant gagner du temps sur les files d’attente pour payer leurs factures courantes par exemple; mais aussi, de constater que les clients sont prêts à payer à chaque opération pour utiliser un service financier qui leur apporte un plus par rapports aux espèces, ce qui est beaucoup moins le cas en Europe.

***

* Dans le numéro 27 d’African Banker, les analyses d’experts de la question bancaire et financière, ainsi qu’un dossier sur le COMESA.

***

* L’innovation dans le domaine des services financiers renvoie souvent dos à dos les acteurs traditionnels (les banques notamment) et les nouveaux (Fintechs). Ce n’est (heureusement) pas si simple et il y aurait plutôt grand intérêt à considérer leur complémentarité. Par ici la suite.

***

* J’interviendrai le 7 avril prochain à l’IHEDN devant les jeunes auditeurs dans le cadre de leur Atelier #32 sur « Comment les économies du Moyen-Orient réagissent aux crises qui secouent la région ? ». Ce sera assurément l’occasion d’un échange très fructueux avec les étudiants.

***

* Voici publié mon deuxième ouvrage, sur les mutations du système bancaire et financier africain. Avec une croissance annuelle de 5,9% sur la dernière décennie, l’Afrique suscite plus que jamais l’intérêt. L’opinion sur l’Afrique est ainsi passée de « l’afro-pessimisme » à une vision comme zone attractive. Les chiffres ne doivent cependant pas faire oublier la réalité du terrain, celle d’un continent hétérogène, insuffisamment doté en infrastructures et en capacité de formation, où il est difficile de trouver des financements et où l’État de droit est parfois difficile à garantir. Mais sur l’ensemble de ces points, les progrès semblent plus que jamais à portée de main. On juge alors l’Afrique prête à entrer de plain-pied dans la prochaine étape : celle d’une croissance économique au service d’un réel développement social. Qu’en est-il réellement ? Le secteur bancaire et financier, acteur primordial sur le continent, est en pleine mutation et se transforme rapidement, afin de tenter d’apporter une réponse aux défis de « l’émergence » économique.

Vous pouvez le trouver sur les sites marchands (Amazon, Fnac, etc) et en version ebook sur le site de l’éditeur L’Harmattan.

Couverture livre Afrique

***

* Une courte interview pour l’article de Marion Garreau pour Alternatives économiques de janvier 2016, sur la banque mobile en Ethiopie, qui s’inspire de l’expérience du Kenya.

***

* Le classement des banques africaines et un dossier sur les cabinets de conseil dans le numéro du premier trimestre 2016 d’African Banker.

***

* Dans African Banker de janvier 2016, un dossier sur les technologies IT bancaires.

***

* Dans African Banker du troisième trimestre 2015, un dossier sur les difficultés rencontrées dans le financement des PME et partagées par les différents acteurs impliqués, ainsi que sur les transferts internationaux.

***

* J’ai eu le plaisir de participer le 23 octobre dernier à Casablanca au lancement du « Rapport sur la désintermédiation du financement des entreprises en Afrique« , co-écrit par Paris Europlace et Casablanca Finance City, première production du Cluster Services financiers de la Fondation AfricaFrance et auquel j’ai eu la joie de contribuer.

***

Lancement officiel du cluster finances AfricaFrance Europlace
A l’occasion des Rencontres Financières Internationales de Paris EUROPLACE des 7 et 8 juillet 2015, AfricaFrance et Paris EUROPLACE ont annoncé le lancement du « Cluster Finances AfricaFrance ». Les besoins de financement générés par la croissance africaine sont estimés à plus de 90 md$ par an à horizon 2020 selon la Banque Mondiale et nécessitent de développer les appels aux marchés, en complément des financements bancaires. Avec le concours de Paris EUROPLACE, le cluster vise à constituer un large réseau d’acteurs bancaires et financiers, africains et français, des secteurs privés et publics, en vue de développer des projets partenariaux. Le cluster a pour mission d’accompagner le développement de nouveaux modes de financement, de renforcer l’intégration des marchés financiers en Afrique, d’améliorer l’offre de capital humain et de contribuer à accompagner les acteurs financiers africains qui souhaitent développer leurs activités en France/Europe.

5 projets concrets ont été annoncés par le Comité de Pilotage du cluster. Je participe aux travaux des deux premiers d’entre eux:

  1. Mise en place d’un observatoire du financement des entreprises.
  2. Réalisation d’un rapport sur les perspectives de désintermédiation du financement des entreprises en Afrique.
  3. Lancement du réseau finance AfricaFrance, réseau franco-africain d’acteurs bancaires et financiers, sociétés cotées, PME de haute technologie, etc.
  4. Création d’un campus digital de la finance dédié à la formation des professionnels de la finance et à l’éduction financière.
  5. Mise en place d’un incubateur de PME financières.

***

* Une interview de Mathieu Mandeng pour African Banker. Mathieu Mandeng, le président de l’Association professionnelle des établissements de crédit du Cameroun (Apeccam), la plus grande d’Afrique centrale, fait le point sur les difficultés et les opportunités, dans le financement des PME.

***

* Un article dans la revue Techniques Financières et Développement #119 de juin 2015, Les Hedge Funds, les pays émergents et l’Afrique, co-écrit avec Samuel Diop et Ghita Lamriki, de la Banque de France.

Les Hedge Funds (ou « Fonds spéculatifs ») sont des fonds appliquant des stratégies d’investissement basées sur la recherche d’un rendement élevé. A l’instar de nombre d’investisseurs, les Hedge Funds manifestent un intérêt croissant pour les pays émergents et l’Afrique. Ces marchés constituent des gisements de rentabilité très importants, mais sont également source de risque et de volatilité, sans commune mesure avec les pays développés.

Hedge funds are funds that apply high returns investment strategies. Like many investors, Hedge Funds are more and more interested in emerging economies, including Africa. These markets are seen as potentially highly profitable, but are also a source of risk and volatility, beyond measure compared to developed countries.

***

* Dans le numéro 39 d’African Business
– Un dossier sur les 250 premières entreprises africaines
– Un dossier sur le secteur des assurances sur le continent

***

* Intervention lors de l’Africa banking forum a Abidjan. C’est l’occasion de prendre le pouls du dynamisme ivoirien et de l’avancée du Programme d’éducation financière du Ministère de l’Education nationale.      

* Interview par Mounia Belarbi, journaliste de Medi1 sur les liens bancaires entre les pays arabes et l’Afrique, le 28 mai 2015.

***

* Dans le numéro 23 d’African Banker
– Un dossier sur les places boursières africaines. L’Afrique s’est orientée, depuis quelques années déjà et avec succès, vers l’investissement privé et la mobilisation des ressources nationales. Plusieurs Bourses africaines figurent parmi les plus performantes au niveau mondial.
. Le cas des marchés obligataires et de dérivés
. Les stratégies régionales
– Concilier la technologie aux besoins en matière de paiements et de bancarisation, avec une interview d’Yves Eonnet (Tagattitude).
– Un dossier sur le secteur bancaire de Côte d’Ivoire.

***

* J’ai animé du 26 février au 16 avril un tout nouveau séminaire de l’iReMMO, « L’économie dans le Monde Arabe après la crise« , tous les jeudis, de 18h30 à 20h30.
Les révolutions qu’ont connues les pays arabes depuis 2011 trouvent leur origine dans des déséquilibres économiques et sociaux latents depuis des années. La crise économique en Europe, déclenchée suite à la crise des subprimes de 2007 aux Etats-Unis, est venue bousculer ces déséquilibres. L’objet de cette formation est d’exposer comment une crise bancaire aux Etats-Unis a pu impacter les pays arabes, et comment les domaines économique et social ont pu amener à des révolutions politiques. Ce séminaire a pour but d’apporter une meilleure connaissance de la région, afin de mieux appréhender les évolutions que pourraient vivre les différents pays de la région à l’avenir.
Tarif avec prise en charge : 720 €, Tarif réduit pour les particuliers : 360 €, Tarif spécial étudiants et demandeurs d’emploi : 300 €.
L’inscription se fait auprès de l’iReMMO:
– Sur place : au 5/7, rue Basse des Carmes, à Paris (75005) – (Métro Maubert – Mutualité)
– Par mail : formation-continue@iremmo.org
– Par courrier : iReMMO, Formation Continue, 5/7, rue Basse des Carmes, 75005 Paris.
Les formations de l’iReMMO sont éligibles au titre du droit individuel à la formation (DIF) ou dans le cadre d’un congé individuel de formation (CIF) et peuvent être prises en compte dans le plan de formation de votre institution ou organisme de rattachement.

***

* Un article sur la banque d’investissement et d’affaires en Afrique pour le blog de Make Finance Work for Africa de la Banque africaine de développement, publié dans la newsletter 112 de février 2015.

***

* Dans le numéro 22 d’African Banker
– « L’éducation financière gagne du terrain« . Longtemps négligée, l’éducation financière occupe une place croissante dans les priorités du développement. Elle permet d’améliorer la bancarisation et le bien-être financier des populations. À condition d’y consacrer les moyens et le temps nécessaires.
– « Banques d’investissement, accompagner la croissance du continent ». L’Afrique représente une faible part de l’activité des banques d’investissement dans le monde, mais le métier devrait progresser dans les années à venir, au vu des opportunités économiques déjà décelées.
Interview de Serge Tidiane Diop, Directeur exécutif d’Africa Link Capital, Côte d’Ivoire. Pas facile, pour une société de conseil de taille moyenne, de se faire une réputation auprès des majors. Serge Tidiane Diop nous présente le profil, ainsi que les obstacles rencontrés, par Africa Link Capital.
Interview de Hakim el Karoui et Geroges Ferré (Roland Berger). Le cabinet Roland Berger a publié, à l’automne 2014, son analyse sur les perspectives du secteur bancaire en Afrique, The Future of Banking in Africa : The challenge of combining growth and profitability. Les associés Hakim el Karoui et Georges Ferré reviennent sur ses conclusions.
– « La New Development Bank bouscule la finance mondiale« . Les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) travaillent à la création de la New Development Bank (NDB) et à un fonds de réserves propre.26
« L’Afrique, ce terrain de chasse ». Les BRICS veulent déplacer le centre de gravité du monde vers le Sud et proposer des alternatives au dollar. Leur nouvelle Banque de développement constitue surtout un moyen de trouver un nouveau souffle dans leur conquête du continent africain.

***

* « Preparing for the Spring Forward », article pour le dossier spécial « The Rise and Rise of Pan-African Banking » du numéro du 4Q 2014 de la version anglaise d’African Banker.

***

* Le secteur bancaire de l’ombre – Analyse
Le Financial Stability Board a publié mi-novembre son troisième rapport annuel sur le Système bancaire de l’ombre (ou Shadow Banking System -SBS, dans lequel il dresse un état des lieux dans 25 économies matures, y compris la zone euro. Le FSB y établit que l’intermédiation financière non bancaire a crû de 5000 milliards de dollars en 2012, pour atteindre un montant global de 71000 milliards de dollars. Par ici pour la suite.

***

* J’ai exploré les « Liens bancaires et financiers entre le monde arabe et l’Afrique subsaharienne«  dans le numéro « Afriqu’Orient » de Confluences Méditerranée de l’été 2014. Le numéro comporte des articles très intéressants sur les liens économiques entre les acteurs des deux régions.

***

* Dossier sur le Private Equity en Afrique, pour le magazine African Banker.
Le Private Equity profite de l’essor économique africain de la dernière décennie, même s’il demeure largement en deçà des volumes des pays émergents. Rien ne s’oppose, pourtant, à son développement.
Avec des taux de rentabilité interne de plus de 20 % sur dix ans, l’Afrique paraît un continent attractif pour le Private Equity. Pourtant, les opportunités d’affaires se raréfient.

***

* Un article pour le numéro 777 de Revue Banque de novembre qui décrit le développement des programmes d’éducation financière en Afrique. Avec une mention spéciale pour le programme du Ministère de l’éducation nationale de Côte d’Ivoire, à l’initiative de Yao Kouassi Felix qui présente son expérience.

***

* Un article sur la classe moyenne et la grande distribution en Afrique, pour le numéro 35 du magazine African Business.

***

* « Stratégies bancaires panafricaines », un article pour le magazine African Banker.
Les banques panafricaines semblent ralentir le rythme de leur croissance externe. Une simple pause avant la poursuite des opérations dans un secteur où la consolidation est loin d’être achevée.

***

* « Les banques arabes en conquête », un article pour le magazine African Banker.
Les liens financiers entre le monde arabe et l’Afrique subsaharienne se sont développés ces dernières années. Les établissements bancaires et financiers arabes deviennent des acteurs importants, voire majeurs, de l’échiquier africain.

***

* Contribution au rapport de l’OCDE « Les femmes et l’entreprise 2014.
Accélérer le développement de l’entrepreneuriat dans la région Afrique du Nord et Moyen-Orient », en particulier sur la partie financement des femmes entrepreneurs dans la région MENA (also available in English).

***

* Juin 2014, The International Arab Banking Summit IABS 2014, de l’Union des banques arabes, sous le thème “Transitions in The World Economy”.

***

* Mai 2014, participation au sixième Africa Banking Forum d’Abidjan, qui marque la maturation des banques africaines et la prise en main de leur destin.

***

* En Avril 2014, organisation de la deuxième conférence de l’Union bancaire francophone, consacrée à l’Education financière.

***

* Novembre 2013 : participation à la table ronde «Finances islamiques : état des lieux» à l’iReMMO, avec Geneviève Causse, Professeur Emérite à l’ESCP Europe, ainsi qu’à l’Université Paris-Est. Elle est notamment l’auteur de La Finance islamique, ed. Revue Banque, Paris, 2012 (2e éd.). Rencontre animée par Akram Belkaid, journaliste et essayiste, rédacteur en chef d’Afrique Méditerranée Business (AMB).

***

* Mai 2013, Intervention lors de l’Africa Banking Forum d’Abidjan sur Mobile et Bancarisation. En synthèse, beaucoup reste à faire que ce sujet qui anime la place technologique et, jusqu’à ce jour dans une moindre mesure, la place bancaire africaine. La première phase de développement a été promue par les opérateurs de télécom, je pense que la deuxième phase le sera davantage par la communauté bancaire. N’oublions pas que 20% des transactions au Kenya concernent le paiement de factures… hors mobile.

Sur le sujet de l’inclusion financière, je vous conseille vivement la lecture du blog de Séverine Leboucher, partie sur le terrain étudier concrètement les expériences d’inclusion financière.

***

* Mai 2013 AfriqueS, terre inspirée, terre d’inspiration, article pour Banque Stratégie. Avec une croissance annuelle de 5,9% sur la dernière décennie, l’Afrique suscite l’intérêt. Mais les chiffres ne doivent pas faire oublier la réalité du terrain, celle d’un continent hétérogène, insuffisamment doté en infrastructures et en formation, où il est difficile de trouver des financements et où l’Etat de droit est parfois difficile à garantir. Mais sur l’ensemble de ces points, les progrès sont à portée de main. Il est temps d’entrer de plein pied dans la prochaine étape : celle d’une croissance économique au service d’un réel développement social.

***

* Janvier 2013 Visite en Irak. Ce forum économique et bancaire était le premier rassemblement économique et bancaire de cette ampleur depuis 10 ans, et il a réuni environ 400 participants sur les deux journées qu’a duré l’évènement, avec une proportion importante de femmes. Le gouverneur de la banque centrale, Dr Abdel Basit Turki Saeed, a assisté à l’intégralité des débats sur les deux journées et est intervenu au fil de l’eau de façon assez interactive, prônant par exemple la création d’une association bancaire englobant tout le secteur, insistant sur la volonté des autorités de réformer la loi bancaire de 2004 (tout en semblant ne pas savoir par quel aspect appréhender le problème) ainsi que sur les questions de conformité.
http://www.uabonline.org/event/event-details.php?eventid=318

Ce fut l’occasion de me rendre compte de visu de ce qu’est un monde en guerre, du point de vue des privilégiés pour lesquels la vie continue… Etrange impression. 
  
  
  
  
  

* Septembre 2012, organisation de la Première rencontre des banques francophones dédiée à l’environnement des TPE et PME
Le 20 septembre 2012 s’est tenue la première conférence de l’Union bancaire francophone (UBF) à Marrakech, dédiée à l’environnement des TPE et PME. LA Fédération bancaire française assure depuis sa création le secrétariat du projet d’Union bancaire francophone, dont Marrakech a marqué l’acte de création officielle. Cette Union réunit les associations bancaires du Canada, d’Europe, d’Afrique, du monde arabe et de l’Ocean indien.

***

* Mai 2012 Systèmes d’information et banque en Afrique. J’ai eu le grand plaisir d’animer deux tables rondes lors de la quatrième édition de l’Africa Banking Forum les 17 et 18 mai derniers à Marrakech. Cette participation pour la troisème année consécutive a permis de prendre la mesure du dynamisme des banques du continent, si besoin en était encore.

***

* Mars 2012 Parution de mon ouvrage « Système bancaires et financiers des pays arabes, Vers une convergence? »; éditions L’Harmattan. Cet ouvrage dresse un état des lieux des systèmes bancaires et financiers des pays arabes : histoire, environnement, structure, réglementation, supervision, grands acteurs. Il en montre le caractère original et régional, l’hétérogénéité, mais aussi l’intégration croissante dans le système financier international et la capacité d’influence. Il n’omet pas d’en poser les limites.

***

* Novembre 2011, contribution à l’étude de la Fédération bancaire européenne Credit Cycles and their Role for Macro-Prudential Policy

***

* Septembre 2011 Access to finance in the MENA region – A multi-pronged approach, étude réalisée pour le forum des femmes entrepreneurs de l’OCDE. Access to and use of financial services by both enterprises and households is of increasing concern to policy makers across the developing world. One important dimension in the debate on access to finance, which has been less analyzed so far, is the gender gap.

***

* Septembre 2011 Les organisations internationales : de vieilles dames à bout de souffle?, article pour Revue Banque co-écrit avec Mariel Gansou.

***

* Mai 2011 Le modèle bancaire à l’épreuve du Printemps arabe, article pour Revue Banque.

***

* Décembre 2010 Dodd-Frank : un enjeu pour la réglementation financière mondiale, article pour Revue Banque.

***

* Décembre 2010, contribution à l’étude de la Fédération bancaire européenne Banks Leverage and its economic implications.

***

* Mars 2010 The Cost-Efficiency of French Banks, article académique avec Ramona Jimborean pour la revue internationale à comité de lecture Bankers, Markets & Investors.

***

* Avril 2009 Etats-Unis, « soupe primitive » de la crise financière, et « Subprimes » : rappels historiques, articles pour Revue Banque.

3 réflexions sur “Bienvenue

  1. Sauf erreur de ma part, vous oubliez de signaler l’article de 2009 « Subprime : rappels historiques ». Il venait en complément de votre formidable « Soupe primitive » qui, pour moi, est l’article qui fait autorité sur les origines de la crise.
    Plein d’admiration pour tout ce que vous faites.
    Bien amical souvenir.
    Henry Cheynel

    1. Merci Henry pour votre bienveillance et vos encouragements. J’ai amendé le site pour tenir compte de votre remarque.
      Prenez bien soin de vous
      Amitiés
      Estelle

  2. Bonjour Mme Brack, Je suis Mme Rhaouti, directrice sectorielle à Maroc Export.Nous co-organisons conjointement avec l’APEBI, l’association des professionnels marocains des NTIC le salon AITEX à Casablanca, 21 -24 sept 2016 .
    L’APEBI veut vous inviter à animer une conférence au programme scientifique.
    Dans l’attente de votre feed back
    Cordiales salutations

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s